L'identification des chauves-souris

      Le meilleur moyen d'identifier une espèce reste encore d'utiliser une clé d'identification sur le terrain après capture des individus. Il existe de nombreuses clés disponibles sur internet, mais le plus souvent rédigées en anglais et/ou destinées aux spécialistes. La capture des chiroptères étant soumisse à une règlementation très stricte, plusieurs clés permettant l'identification des genres voir des espèces à partir d'observations à distance (sans capture préalable), ont été mises au point pour les chiroptèrologues amateurs.

  • Accéder aux clés grand public (sans manipulation des chauves-souris), cliquer ici. 
  • Accéder aux clés détaillées pour chiroptèrologues (avec manipulation), cliquer ici.

 

      Les chauves-souris sont soumises à de nombreuses mesures de protection au niveau national (Loi pour la Protection de la Nature de 1976 avec arrêtés ministériels du 17 avril 1981 et du 16 décembre 2004) et international (Convention de Berne du 19 septembre 1979, L'annexe IV de la Directive européenne 92-43 CEE du 21 mai 1992, Convention de Bonn  du 24 juin 1982). Leur capture est donc strictement interdite sans possession d'un permis approprié, sous peine de sanctions pénales. Pour davantage de détails législatifs, prière de se référer à la page ''Conservation et Protection réglementaire des chauves-souris et de leurs habitats''  du site de l'Observatoire de l'Environnement du Poitou-Charentes.

 

      Le meilleur moyen de participer aux inventaires et à la protection des chauves-souris en tant que bénévole, est de faire parti d'une association régionale


      Pour les visites hivernales, un rappel de quelques règles de base (Binot Y. & Roué S.Y., 2005) s'impose, afin de nuire le moins possible aux chauves-souris alors en hibernation:

  1. Dès la pénétration dans un site,parler à voix basse pour limiter le dérangement et assurer sa sécurité dans les cavités souterraines.
  2. Éclairer les individus que quelques secondes et arrêter dès qu’un individu bouge.
  3. Ne pas respirer près des chauves-souris pour ne pas les réchauffer.
  4. En cas de forte activité des chiroptères, préférer reporter le comptage à une période plus froide.
  5. Éviter de contrôler les sites après 18H00, heure à partir de laquelle les chauves-souris sont plus sensibles au dérangement.
  6. Éviter de contrôler un site plus de trois fois dans un hiver.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site