Les Vespertilioniformes

      Le monde des Vespertilioniformes (anciennement microchiroptères) est intrinsèquement lié à celui de l'écholocation. Les chauves-souris sont capables de se repérer et détecter leurs proies dans la pénombre en écoutant les échos générés par la réflexion de leurs propres ''cris'' sur n'importe quel objet dans l'espace (insectes, arbres, sol, feuilles...).

      Les cris des Vespertilioniformes sont constitués d'ultrasons (ou signaux de hautes fréquences, généralement > à 20 kHz) produits par le larynx et propagés dans l'air par la bouche ou par le nez. L'appareil écholocatif s'est amélioré et complexifié au cours des millions d'années d'évolution, ce qui a favorisé l'apparition d'organes de plus en plus spécialisés dans l'émission et la réception des signaux d'écholocation. Certains Vespertilioniformes ont par exemple des oreilles démesurées, ce qu'illustrent à merveille les espèces du genre plecotus, aussi appelées oreillards (Plecotus sardus). Les espèces utilisant leur nez pour propager les signaux d'écholocation ont également développé des feuilles nasales qui servent à modifier et orienter les ultrasons produits par leur larynx. C'est le cas des espèces appartenant au genre Rhinolophus, communément appelées rhinolophes (dessin de Rhinolophus luctus). C'est donc pour des raisons pratiques que quelques Vespertilioniformes ont développé un aspect à première vue repoussant, selon bien sûr, nos propres critères esthétiques.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site